Anciens étudiants, que sont-ils devenus ?

Dans le cadre du stage à réaliser en master II, M. Léo Chauvet a effectué une enquête auprès des anciens étudiants du master d’Histoire du Droit de Montpellier afin de savoir ce qu’ils étaient devenus. Ses recherches l’ont amené à recueillir les données des différentes promotions s’étant succédé de 2000 à 2015 et à regrouper les profils de 85 anciens étudiants (sur un total de 155).

Contrairement à une idée reçue, le Master II d’Histoire du Droit n’a pas pour seul débouché la carrière universitaire. Ainsi, 34% des étudiants ont poursuivi ou poursuivent actuellement un doctorat, tandis que 36% des étudiants sont devenus juristes ou avocats. L’admission aux concours administratifs concerne 17% des étudiants. Enfin, 13% ont trouvé leur épanouissement professionnel au-delà du droit.

Si l’on s’arrête sur les cinq dernières promotions recensées : 48% des étudiants sont partis en doctorat, 37% ont réussi des concours administratifs (ENM, greffes, police/gendarmerie/SPIP, IRA, CAPES), 9% ont obtenu le pré-CAPA et 6% ont poursuivi dans d’autres voies professionnelles (journalisme, vie monastique).

Bien loin de l’image d’un master purement recherche, la culture juridique acquise durant cette formation ouvre un panel de débouchés bien plus vaste.